Que devient votre compte Facebook après votre passage dans l’au-delà ?

Que va-t-il advenir de votre compte Facebook après votre mort ? Et de votre vieille adresse Hotmail, que vous utilisiez pour vous connecter sur MSN Messenger au début des années 2000 ?

Si vous ne vous êtes pas encore posé cette question, la plupart des services en ligne ont, ces dernières années, planché sur le sujet. Avec plus ou moins de réussite. Afin de vous aider à réaliser votre “testament numérique” et à maîtriser autant que possible vos traces sur le web après votre passage dans l’au-delà, franceinfo a fait le tour des réseaux sociaux et plateformes de courrier électronique les plus populaires.

Facebook

En raison de son extrême popularité, Facebook a été l’un des premiers services à s’adapter à la mort de ses utilisateurs. Le réseau social a ainsi mis en place en octobre 2009 une fonctionnalité permettant de transformer un profil en “compte de commémoration”, ce qui en limite les fonctionnalités et évite les situations embarrassantes, comme les rappels de l’anniversaire du défunt.

Il est également possible de faire supprimer entièrement son compte après son décès. Dans les deux cas, il est nécessaire que vos proches signalent votre mort à Facebook sur une page prévue à cet effet, mais vous pouvez signifier de votre vivant vos volontés à Facebook.

• Si vous souhaitez que votre compte soit supprimé :

Rendez-vous dans les paramètres de votre compte. Depuis un ordinateur, il faut cliquer sur la petite flèche pointant vers le bas située en haut à droite de n’importe quelle page Facebook.

Cliquez ensuite sur “Général” dans le menu de gauche, puis sur “Gérer le compte”. Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur “Demander la suppression du compte” et à valider votre choix.

L’opération peut aussi s’effectuer depuis l’application mobile de Facebook. Ouvrez le menu à l’aide de l’icône située dans le coin supérieur droit de l’application, et faites-le défiler jusqu’aux paramètres du compte.

Cliquez ensuite sur “Général”, puis sur “Gérer le compte”, puis sur “Contact légataire”, et enfin sur “Suppression de compte”. Le tour est joué !

• Si vous souhaitez que votre profil reste en ligne :

Dans ce cas, votre profil sera transformé en “compte de commémoration”, ce qui change quelques petites choses. L’expression “En souvenir de” sera par exemple ajoutée au-dessus de votre nom, et plus personne ne pourra se connecter sur votre compte, même si vous avez communiqué votre mot de passe à un proche. Il n’apparaîtra plus dans les suggestions de Facebook, qu’il s’agisse des “Vous connaissez peut-être”, des anniversaires ou des publicités qui indiquent à vos amis que vous “aimez” telle ou telle page.

Gardez tout de même à l’esprit que si vous avez paramétré votre compte de manière à ce que vos amis puissent laisser un message sur votre mur, ils pourront continuer à le faire sur votre compte de commémoration, et vous rendre hommage (ou pas). Tout ce que vous avez déjà posté sur Facebook restera par ailleurs accessible selon les paramètres de confidentialité définis de votre vivant : si l’album photo de vos vacances en Espagne était visible par tous, y compris par ceux qui ne font pas partie de vos amis, il le restera après votre mort.

Dans le cas où cette option vous intéresse, il est possible de désigner parmi vos proches un légataire, qui sera en quelque sorte l’administrateur de votre compte après votre mort. Il pourra changer votre photo de profil ou de couverture, rédiger une publication à épingler sur votre mur si celui-ci est ouvert, ou encore accepter ou refuser des demandes d’amis après votre mort, ce qui est assez étrange. Il ne pourra toutefois pas ajouter de nouveaux contacts, supprimer les anciens, effacer ou modifier vos contenus ni consulter vos messages.

Pour effectuer cette démarche, répétez l’opération décrite plus haut, et plutôt que de cliquer sur “Suppression de compte”, cliquez sur “Choisir un contact légataire”. Sachez que toutes ces opérations ne sont pas définitives, et que vous pourrez revenir sur votre décision.

Source: France info