Formation business school européenne

Les business schools européennes se renforcent sur le marché en forte croissance de l’« executive education », la formation continue des cadres. Certaines institutions comme la française Insead ou l’espagnole IESE y réalisent même l’essentiel de leur activité.

 

 

Partout dans le monde, les diplômés éprouvent le besoin d’enrichir et de renouveler leurs connais­sances. Et les entreprises poussent dans le même sens. A côté des organismes spécialisés, universités et grandes écoles cherchent donc à se renforcer sur ce marché en forte croissance. Certaines institutions comme la française Insead ou l’espagnole IESE y réalisent d’ailleurs l’essentiel de leur activité.

 

Madrid, Lausanne… et Paris

 

Dans le domaine du management, l’Europe semble en pointe. « Les institutions européennes ont davantage développé leur pôle “executive education” que les ­universités d’outre-Atlantique », ­observe Nathalie Lugagne, directrice déléguée en charge du secteur à HEC. Selon un récent classement publié par le Financial ­Times, les business schools du Vieux Continent trustent sept des dix premières places dans le monde pour cette activité. L’IESE et l’IMD (Institut de management) de Lausanne s’y classent en tête, devant l’américaine Duke University, HEC et l’Insead figurant respectivement au septième et au neuvième rang.

 

En savoir plus sur lemonde…