Le numérique fait sa rentrée en Alsace

Le numérique fait sa rentrée en Alsace

Une cinquantaine de lycées de la région Grand Est passe au « tout numérique », sans toutefois que la question de l’équipement des familles n’ait été résolue. La rentrée qui s’annonce pour les foyers les plus précaires face à l’informatique interroge. Cinquante lycées vont expérimenter un passage au « tout numérique » dans les salles de classe de la région Grand Est : manuels, espace de travail, etc. rejoindront le web à la rentrée.

Le « Lycée 4.0 » du Grand Est

L’objectif de ces essais est de tendre à une généralisation dans cette région qui compte 355 établissements. Les avantages sont connus pour les enseignants et les étudiants : cartables moins lourds, accès dynamique aux contenus, flexibilité et efficacité des outils web. La région a en outre pris en charge les contrats avec les éditeurs pour les e-manuels qui seront accessibles gratuitement par le web. Enfin, le conseil régional rêve également d’un espace numérique de travail commun pour les plus de 200 000 lycéens que compte le Grand Est.

classe-eleve-etudiant-lyceen
CC Jeremy Wilburn

Mais côté parents et élèves, ce passage forcé au numérique inquiète certaines familles et fait peser une grave augmentation du prix de l’école pour les plus pauvres. Les élèves sont en effet invités à utiliser leurs ordinateurs personnels pour l’école numérique. Néanmoins il est également proposé aux familles de s’équiper à coût plus ou moins réduit à travers des achats groupés. L’appel d’offre de la région s’est soldé par la proposition suivante : une tablette avec clavier à 372 €, un ordinateur portable à 452 €, un second modèle d’ordinateur à 1 056 €.

Ces tarifs ont été négociés par la région. S’ajoute également au programme une aide pour les foyers qui gagnent moins de 6 000 € par mois, mais elle est loin de couvrir les dépenses : si elle réduit le prix de la tablette de moitié, elle ne réduit le prix des PC que de 225 €, laissant une facture à payer pour les familles variant de 186 à 831 € par élève. Selon France Bleu, 13 000 commandes ont été passées à travers ce système.

Lire la suite sur numerama…

Rate this post