L’entreprise alsacienne Velcorex veut entrer en bourse

Le groupe textile haut-rhinois Velcorex, quatre sociétés et 130 salariés, souhaite faire son entrée en bourse au mois de novembre. Le but ? Lever des fonds pour pouvoir s’étendre. Velcorex espère 5 à 7 millions d’euros.

Velcorex voit grand : la filière haut-rhinoise, sauvée de la déconfiture mais encore convalescente, veut désormais entrer en bourse, afin de se donner les moyens de s’agrandir.

“Velcorex matières françaises”, ce sont en fait quatre entreprises, qui emploient en tout 130 personnes. La filière textile haut-rhinoise de Pierre Schmitt, c’est la marque Emmanuel Lang, dont la production a repris à Hirsingue après que les salariés ont empêché les machines de tissage de partir en Asie.

C’est aussi Velcorex, spécialiste du velours né en 1828 à Saint-Amarin, le tissage des chaumes à Sainte-Marie-aux-Mines, ou encore Philea.

Lire la suite sur France Bleu…