Strasbourg: l'hypothèse d'un suicide envisagée après la découverte du corps de la jeune fille disparue

▷ Colmar : Agence web Alsace, Création site internet à Mulhouse & Strasbourg > NEWS  > Strasbourg: l'hypothèse d'un suicide envisagée après la découverte du corps de la jeune fille disparue

Strasbourg: l'hypothèse d'un suicide envisagée après la découverte du corps de la jeune fille disparue

L’hypothèse d’un suicide était envisagée après la mort de Myriam Caseiro, une jeune Strasbourgeoise de 18 ans dont le corps a été retrouvé trois semaines après sa disparition dans l’un des bras du Rhin. L’autopsie n’a en effet révélé “aucune trace d’agression d’aucune sorte”, selon le procureur de la République de Strasbourg.

“J’insiste sur ce point, la mort paraît contemporaine de la disparition, elle résulte d’une noyade et il n’y a pas de trace que cette noyade ait été précédée par une quelconque violence, notamment sexuelle”, a déclaré samedi le procureur de la République Jacques Louvel lors d’une conférence de presse après l’annonce de l’identification du corps de la jeune fille.

“Cette autopsie n’a mis en évidence aucune trace d’agression d’aucune sorte, physique ou sexuelle, et a démontré que le décès résulterait d’une noyade”, a-t-il martelé. “Nous sommes plutôt dans l’hypothèse d’un suicide”.

Le corps de la jeune fille a été découvert jeudi en début d’après-midi par un promeneur dans un bras du Rhin à hauteur de Gambsheim (Bas-Rhin). Le corps était partiellement immergé dans l’eau, précisait-on de source judiciaire.

Les analyses génétiques effectuées par l’institut médical de Strasbourg ont confirmé qu’il s’agissait bien de Myriam Caseiro. Les parents de l’étudiante ont été reçus samedi matin par des enquêteurs de la Direction interrégionale de la police judiciaire chargée de l’enquête et ont ensuite formellement reconnu le corps.

L’étudiante avait disparu dans la nuit du 8 au 9 novembre après avoir passé une partie de la journée avec son petit ami qui l’avait ensuite raccompagnée au domicile familial dans le quartier du Neudorf vers 23h. Elle est ensuite ressortie de l’appartement sans téléphone portable, sans argent ou moyens de paiements.

L’enquête de voisinage n’avait pas permis d’éclaircir les circonstances de la disparition, la piste de la fugue n’étant pas prioritaire pour les enquêteurs. Un témoin avait néanmoins affirmé qu’il avait aperçu la jeune femme en train de discuter à côté d’un homme qui n’a pas été retrouvé. Une information judiciaire pour “enlèvement et séquestration” avait été ouverte au début des investigations.

AP et Nouvelobs.com