Strasbourg pourrait avoir sa « Nuit blanche »

▷ Colmar : Agence web Alsace, Création site internet à Mulhouse & Strasbourg > NEWS  > Strasbourg pourrait avoir sa « Nuit blanche »

Strasbourg pourrait avoir sa « Nuit blanche »

532
La discussion sur la nuit n’a jamais été aussi ouverte qu’avec l’actuelle municipalité, s’accordent à dire les professionnels strasbourgeois. « Mais il est temps maintenant de transformer l’essai », estime Franck Meunier, propriétaire de plusieurs établissements, dont Les Aviateurs. Si pouvoir ouvrir ses bars après 4 h serait « un plus », selon lui, « la question des horaires est en réalité un faux débat. Ce n’est pas parce que les bars fermeront à 7 h du matin que les gens qui ne sortent pas actuellement se décideront à les fréquenter. Le vrai débat se situe autour des animations. » Et sur cet aspect, le préambule de la charte de la nuit, que la ville va présenter aujourd’hui, ne serait pas encore au point. « Pour voir des gens dans les rues pendant l’été, il faut un gros événement comparable au marché de Noël l’hiver, argumente Franck Meunier. Nous pourrions, par exemple, piétonniser certaines rues les week-ends. » Cet été, explique-t-il, il a monté « avec ses propres deniers » un Strasbourg-Plage, quai des Pêcheurs, alors qu’à Paris, l’opération est financée par la ville. A l’image de ce qui se fait, entre autres, à Mulhouse, Franck Meunier aimerait également que des « petits groupes » puissent se produire librement sur les terrasses en début de soirée durant tout l’été.

Autre idée qu’il va soumettre à la municipalité, organiser à Strasbourg une « Nuit blanche », à l’image de celle qui se déroule depuis huit ans à Paris ou depuis quelques années dans d’autres villes comme Metz. Proposée sur une soirée ou un week-end en octobre, la manifestation consiste en des parcours parsemés de happenings et autres performances artistiques. « Je ne suis pas hostile à une “Nuit blanche” à Strasbourg, précise l’adjoint PS à l’Animation, Mathieu Cahn. Ce n’est pas extrêmement difficile à organiser, il suffit de se mettre autour de la table. » W

P. W.
Source