Strasbourg : un lycéen avoue avoir tiré à blanc sur une enseignante‎

▷ Colmar : Agence web Alsace, Création site internet à Mulhouse & Strasbourg > NEWS  > Strasbourg : un lycéen avoue avoir tiré à blanc sur une enseignante‎

Strasbourg : un lycéen avoue avoir tiré à blanc sur une enseignante‎

Un élève de 16 ans, soupçonné d’avoir tiré à blanc sur une enseignante le 31 mars dans un lycée de Strasbourg, a été placé en garde à vue mercredi. Selon le chef de l’établissement, il a reconnu les faits.

«Il s’agit d’un élève de l’établissement qui redouble sa classe de seconde», «peu investi» dans ses études et qui aurait «visiblement» agi sur la base d’un «pari», a déclaré Jean-François Picard, proviseur du Lycée-Collège Jean-Monnet, citant des éléments de l’enquête de police.

Le proviseur a précisé que l’adolescent se trouvait toujours en garde à vue jeudi en début d’après-midi.

«Nous sommes soulagés», a-t-il ajouté, regrettant que, «sur le plan du sens moral», l’élève n’ait «pas vu la différence entre entrer dans la salle et pousser un cri, et entrer dans la salle avec une arme : pour lui, il n’y avait pas de différence entre les deux actes».

Une détonation et un nuage de fumée blanche

Les faits s’étaient produits le matin du 31 mars au lycée-collège Jean-Monnet. Un homme encagoulé avait fait irruption vers 08H30 dans une classe du lycée et tiré en direction d’une professeure d’allemand, sans la blesser, avec une arme factice, visiblement un lance-pétard. Décrit comme «jeune», il avait frappé à la porte de la classe qui accueillait à ce moment une quinzaine d’élèves.

LIRE LA SUITE SUR LE PARISIEN.FR