Suite de l'affaire du rachat du Racing Club de Strasbourg

▷ Colmar : Agence web Alsace, Création site internet à Mulhouse & Strasbourg > NEWS  > Suite de l'affaire du rachat du Racing Club de Strasbourg

Suite de l'affaire du rachat du Racing Club de Strasbourg

Strasbourg : Roland Ries met la pression

Dans le tourbillon du rachat du Racing, cette fois c’est le maire de Strasbourg qui décide de se jeter dans la mêlée

Suite de l’affaire du rachat du Racing Club de Strasbourg. Le maire, Roland Ries, a décidé de s’impliquer personnellement, après le rejet de l’offre des actionnaires locaux du club le week-end dernier par le propriétaire. Il a donc rencontré les représentants de la Ligue professionnelle de football.

Roland Ries met la pression. Pour lui, Alain Fontenla ne peut plus gérer le Racing. Et c’est par voie médiatique qu’il entend le lui dire. Un appel solennel, mais sans véritables moyens qui plus est dans un contexte hostile aux actionnaires majoritaires, qui refusent de céder le club. Face à eux, la ligue professionnelle de football, qui a demandé une enquête sur la gestion du RCS et son président qui a même déclaré lundi dans le journal l’Equipe “M. Fontenla devrait faire attention.”

Les repreneurs potentiels, eux, maintiennent leur offre de 4,9 millions d’euros. Et mettent sur la table un nouveau projet sportif pour le Racing, avec notamment la construction d’un centre d’entraînement d’ici 2012. Et comme les dettes des propriétaires du club à la Ville (450.000 euros de retards de loyers) ont été réglées, la municipalité n’a, semble-t-il, peu   d’argument autre que sa bonne volonté pour imposer la vente du Racing.

Source

Rate this post