Google et la presse payante

Le géant américain renonce à imposer des articles gratuits, et propose ses services pour aider à recruter des abonnés. Google fait les yeux doux à la presse. A partir de ce lundi, le géant américain met en effet en place de nouveaux outils officiellement destinés à améliorer ses relations avec les médias – traditionnellement tendues – en les aidant à attirer des abonnés.

Un dispositif détaillé dans  un long billet explicatif sur le blog de l’entreprise américaine , signé par Richard Gingras, en charge des produits d’information et des produits sociaux de Google.

 

“Je pense vraiment que Google et les éditeurs de presse ont un intérêt commun”, a déclaré de son côté Philipp Schindler, un des dirigeants du groupe, lors d’une conférence téléphonique.

 

“Nous voulons aider les éditeurs à trouver de nouveaux lecteurs et à les transformer en clients qui payent”, a-t-il poursuivi en insistant sur le fait que le “nouveau modèle” proposé est le fruit de longues discussions et de tests avec des organismes de presse, comme le New York Times ou le Financial Times.

En savoir plus sur lesechos…