L’entreprise américaine l’a reconnu elle-même: l’application de messagerie instantanée Whatsapp a été victime d’une faille informatique. Concrètement, un avocat impliqué dans la défense de militants des droits de l’homme a retrouvé le logiciel espion de la société israélienne NSO sur son téléphone. D’après WhatsApp, le logiciel aurait été installé par des hackers.

Jan Koum, co-fondateur et PDG du service de messagerie WhatsApp de Facebook, affirme que l’idée de la société qu’il a co-fondée avec Brian Acton en 2009 est venue pour qu’il puisse arrêter de manquer des appels sur son nouveau smartphone. «Cela a commencé avec l’achat d’un iPhone», a déclaré M. Koum à plusieurs centaines de vétérans de la Silicon Valley réunis pour un événement cette semaine au Computer History Museum de Mountain View, en Californie. “J’ai été agacé que je manquais des appels quand je suis allé à la gym.”