Tout comprendre sur la maladie professionnelle

Cet article traite de la maladie professionnelle qui est souvent mal définie et reconnue chez les travailleurs. En lisant nos conseils, vous en saurez plus sur le sujet. Pour vous donner une petite idée des chiffres, l‘Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) affirme que bien que le nombre d’accidents du travail ait diminué de 25 pour cent au cours des 10 dernières années, les maladies liées au travail représentent néanmoins 2,4 millions de décès dans le monde. Bonne lecture !

La maladie professionnelle, c’est quoi ?

Une maladie professionnelle est une maladie chronique qui survient à la suite d’un travail ou d’une activité professionnelle. C’est un aspect de la sécurité et de la santé au travail . Une maladie professionnelle est généralement identifiée lorsqu’il est démontré qu’elle est plus répandue dans un corps donné de travailleurs que dans la population générale ou dans d’autres populations de travailleurs.

Gestion de la maladie professionnelle en tant que chef d’entreprise

Vous êtes chef d’entreprise ? Quels sont vos droits et obligations lors de l’arrêt de travail d’un salarié ? Pas facile quand on débute dans le domaine. Si l’un de vos salariés est placé en arrêt de travail pour maladie, vous êtes soumis, en tant qu’employeur, à des obligations mais disposez aussi de droits. Votre employé doit vous transmettre le volet n°3 de son avis d’arrêt de travail délivré par son médecin dans les 2 jours suivant l’interruption de son activité. Vous devez ensuite, dès réception de l’arrêt, établir une attestation de salaire. Cela peut sembler compliqué mais il existe, heureusement, des solutions pour gérer des situations complexes avec votre personnel. Par exemple, pour gérer la paie en interne afin de confier cette tâche à un professionnel, qu’on appelle “externalisation de la paie”. Esor est l’une des références dans le domaine, c’est sans doute la meilleure solution pour vous aider dans la gestion de votre entreprise.

En savoir plus…

Selon les lois françaises sur l’indemnisation des accidents du travail, il existe une présomption selon laquelle une maladie spécifique est causée par le travailleur se trouvant dans l’environnement de travail et il incombe à l’employeur ou à l’assureur de démontrer que la maladie est due à une autre cause. Les maladies indemnisées par les autorités nationales d’indemnisation des accidents du travail sont souvent appelées maladies professionnelles. Par conséquent, le terme maladies liées au travail est utilisé pour décrire les maladies d’origine professionnelle. Ce terme inclurait alors à la fois les maladies indemnisables et non indemnisables qui ont des origines professionnelles.

Concernant l‘accident du travail, ce dernier couvre tout accident qui résulte du travail ou survenu pendant le travail. Cela comprend aussi les accidents survenus lors des trajets domicile-travail, ou entre le lieu de travail et le lieu où l’individu prend habituellement ses repas par exemple.

Quelles sont les plus courantes ?

ll y a eu beaucoup de débats ces derniers mois pour savoir si le COVID-19 est une maladie professionnelle. Le virus se propage dans les lieux fermés mais également dans les lieux de travail et certains environnements de travail. Il s’agit d’une question particulièrement importante dans les milieux où il y a de fortes occurrences de travailleurs infectés par le virus, notamment dans les établissements de santé tels que les maisons de soins , les usines et établissements publics À l’avenir, il reste encore beaucoup à discuter et à apprendre sur le COVID-19, s’il doit être considéré comme une maladie professionnelle, et ce que cela signifie plus largement pour d’autres maladies virales et infectieuses en milieu de travail.

Cette liste a été établie sur la base d’informations provenant de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail.

  • La Dermatite. La dermatite allergique et irritante (également connue sous le nom de « dermatite de contact ») est la cause la plus importante des maladies professionnelles de la peau et représente 15 à 20 % de toutes les maladies professionnelles signalées aux États-Unis pour vous donner un ordre d’idée. La dermatite de contact est causée par un large ensemble d’agents physiques, biologiques ou chimiques.
  • Les Maladies respiratoires. Cela peut inclure l’asthme, les maladies pulmonaires et les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC). L’asthme est considéré comme la maladie pulmonaire professionnelle la plus courante en France. La maladie étant la plus répandue dans les industries de fabrication de pièces automobiles, de mousse et de plastique.
  • Les troubles musculo-squelettiques (TMS). Les TMS sont répandus dans la plupart des lieux de travail, même dans les bureaux. En effet, les employés de bureau peuvent être à risque de microtraumatismes répétés (RSI) tels que le syndrome du canal carpien ou la tendinite .
  • La perte auditive. La perte auditive et les problèmes auditifs sont également un problème dans les établissements d’accueil et de soins de santé .
  • Le CancerL’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail déclare que le cancer représente 24 pour cent des décès liés au travail dans le monde. Les cancers professionnels surviennent lorsque les travailleurs sont en contact avec des substances cancérigènes sur leur lieu de travail. Certaines substances sont associées à différents cancers et certains cancérogènes peuvent être particulièrement répandus dans certaines industries. Les maladies liées à l’amiante sont aujourd’hui l’une des incidences les plus connues des maladies professionnelles. Ceux-ci incluent des cancers tels que le cancer du poumon, le cancer gastro-intestinal, le cancer du larynx ou du pharynx et le mésothéliome (un cancer qui survient dans la fine couche de tissu recouvrant la plupart des organes internes).
  • Le stress et troubles de santé mentale. De multiples sources indiquent que les troubles de santé mentale peuvent également être considérés comme des maladies professionnelles dans certains contextes. Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est le plus souvent cité. D’ailleurs, si vous êtes employeur, nous vous invitons à lire cet article pour rendre plus heureux et moins stressés vos employés.
  • Les Maladies infectieuses. Les travailleurs de la santé courent le risque de contracter des maladies infectieuses telles que l’hépatite B et C, la tuberculose (TB) et même le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). La tuberculose est également un risque pour les travailleurs des services sociaux ou des établissements pénitentiaires car ils sont en contact permanent avec des populations à haut risque. C’est également le cas pour les travailleurs de laboratoire par exemple.

Pour conclure…

Nous espérons que cet article vous a beaucoup aidé. Notez que la rémunération de la maladie professionnelle : le versement d’IJ. Lorsque le salarié est en maladie professionnelle, il perçoit des indemnités journalières payées par la caisse d’Assurance maladie ou par son employeur, en cas de maintien de salaire (subrogation). Vous avez tout un intérêt d’avoir une reconnaissance en maladie professionnelle si vous souhaitez être remboursé à 100%  concernant vos soins. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le site Ameli.fr, où vous trouverez tous les infos légales dessus.

Loading...